Jan 12, 2009

Round Midnight

Au commencement, il y des choses qui tournent lentement sur leur axe.

Et l’envie désespérée de partir.

Mais comment fredonner Je Te Veux si personne n’entend ? De Satie, on passera à Gerswhin, et fermer les yeux, lentement. Il n'y a plus rien à dire, quand on passe maître dans l'art de l'invisibilité.

2 comments:

gmc said...

A VOULOIR CE QU'ON EST

Maître de l'invisibilité
Aucune envie de partir
Pas de trace de désespoir
Dans le chant qui fleurit

Maîtresse de l'invisible
Elle danse le visible
Toréant des guitares
De sa peau envoûtante

Une fleur de papier d'Arménie
Sourit sur le bitume
Des nuits sans lune
Où jonglent les épées

V. said...

Simple et court, pas un mot de trop, je ne sais qu'ajouter, il n'y a plus rien à dire devant ces mots, les commentaires devraient être invisibles pour ne pas parasiter la beauté épurée qui esquisse le sentiment.