May 10, 2009

Le silence en archipel

Tu es pressé d’écrire

Comme si tu étais en retard sur la vie.

R. Char, Commune présence

Sujet de culture générale pour vendredi. Un peu d’air frais dans les devoirs de la prépa.

Il m’arrive parfois, quand je suis enfin seule chez moi, de reprendre Nedjma, ou Char, ou Supervielle, ou TS Eliot, et de lire à voix haute. Lire un même poème encore et encore, jusqu’à pouvoir prédire les pauses, les enjambements, les souffles, jusqu’à le connaître presque par cœur. J’ouvre la fenêtre et je laisse les volets entr’ouverts, histoire de laisser le vent entrer, et la timide chaleur. Il y a le torrent incantatoire de Nedjma, où chaque image hypnotique en appelle une autre et dont le rythme est celui de la vie, de la mer elle-même ; les aphorismes de Char qui s’égrènent, goutte à goutte, avec des espoirs de chaleur et des hallucinations de rivière ; les vers de Supervielle où tout prend une dimension cosmique lorsqu’on les lit à la tombée du soir ; TS Eliot enfin, qui convoque tout un monde, faisant entrer en collision les parfums à l’ancienne et la décrépitude du Waste Land moderne, l’odeur de la pluie et de l’orage qui approchent et la sècheresse du rocher rouge où il n’y a pas d’ombre, et où les oiseaux parodient les bruits des cascades.

J’en suis réduite à voyager ainsi – mais loin de voyages par procuration, ceux-là sont bien plus indicibles et cosmiques que ceux qu’on peut effectivement réaliser. C’est presque trop facile désormais de partir physiquement (et j’ai bien dit presque – qu’on ne me reproche pas de ne pas nuancer).

A se demander si les Transparents existent encore de nos jours.

5 comments:

Hadrien said...

Tu as choisi le sujet ?
Belle peinture des voyages poétiques.

mimylasouris said...

Envie d'envie de lire.

Il faudra que je (re)lise T.S. Eliot : rejet total en hypo et première khâgne, mais cette année, j'ai pressenti que ça pourrait vraiment me plaire, et que ce qui me retient encore un peu, c'est le manque d'aisance dans la langue.

Transparents ?

Bamboo said...

@Hadrien: la série de 3 sujets était imposée...et j'ai choisi celui-là dans la liste.

@Mimy: dans TS Eliot, il y a aussi les références qui sont hyper importantes. Je t'enverrai mes notes, au besoin. Et les Transparents, ce sont les "vagabonds luni-solaires" qui n'existeraient plus de nos jours. Encore du Char (dans le recueil des Matinaux).

May said...

Tu me donnes des envies de poésie.

Pseudonyme said...

"Let us go then, you and I,
when the evening is spread against the sky"...