Nov 2, 2008

Girl with Red Bag

En cherchant un peu, on trouve toujours.

Et voilà ce que j’ai ramené à la surface, en farfouillant un peu dans des malles qui n’avaient pas été ouvertes depuis le départ des USA, c’est-à-dire depuis maintenant 4 ans : un sac à main, d’un beau rouge-fuchsia cramoisi, marque : Chipie.

Ca fait tout de suite superficiel comme ça, mais lorsqu’on se rend compte que ce sac, abrité pendant tant d’années, a encore le parfum de la maison américaine, ça fait tout drôle. Je retrouve la moquette, les pièces, les murs, et puis, petit à petit, le fil des souvenirs se déroule, et c’est reparti pour une séance nostalgie. Le premier automne là-bas, la rentrée des classes, la découverte de l’Indian Summer, du cidre, du cinnamon, les dessins animés à la télé, les énormes magasins qui ouvrent 24/7, les écureuils, les livres des Berestein Bears, le premier Halloween, le premier Thanksgiving, les potirons que l’on sculpte et dont on garde la chair pour en faire de la pumpkin pie, la dinde et la cranberry sauce qui est d’abord très amère, et puis, et puis… On embellit toujours un peu le passé, en adoucissant les arêtes trop anguleuses, les couleurs trop crues, les larmes un peu trop incessantes. En revanche, les rires deviennent amples, éthérés, résonnant de tous leurs atomes, comme des bulles de cristal sur un ciel très, très bleu. On redécouvre Apollinaire, Supervielle, Maulpoix ; on réapprend ce que sont les alcools, le déchirement essentiel, le bleu.

So tomorrow, I’ll get to be the girl with the red Chipie bag in Paris…

3 comments:

V. said...

Parfois je suis jalouse ou envieuse, de tes mots, de leur beauté ou de leur vérité qui vient, parallèle au réel, pour le souligner, ou plutôt pour l'ombrer, comme un mirage plus clair, de l'Amérique qui semble si .. impossible et pourtant devient toute proche, vivante, frémissante dans tes articles. Et alors je suis plutôt admirative.

khâryatide said...

C'est malin, à présent, je veux un baggel au cinnamon ! Avec du Philadephia, tant qu'on y est.
C'est amusant, alors que tu nous emmènes d'abord dans une maison au temps figé, comme la fin de l'énumération semble pour moi se dissoudre dans une espèce de soleil aveuglant qui efface le temps et qui filtre aussi, on ne sait comment, les sons... Des couleurs qui ne sont pas passées ou affadies, mais éclaircies, plus légères... Décidemment, tu as plus d'un tour dans ton sac -serait-ce un sac Chipie rouge !

>> v. Comme ce commentaire m'a surprise ! Et si je te dis que je suis également admirative de toi et Bamboo, la boucle est-elle bouclée ?

Bamboo said...

La boucle est bouclée quand je vous dirais que je suis autant admirative de vous deux :P ...
Et v, la belle Amérique, finalement, n'est jamais aussi loing qu'on ne le croit. Lorsqu'on l'a connue ne serait-ce qu'une fois, c'est toujours facile d'y revenir.